Domaine des Palais, la renaissance d’un vignoble en Côte Roannaise

Yann et Sylvie Palais

L’Abbaye bénédictine d’Ambierle entra dans l’ordre clunisien en 938, puis fut réduite au statut de prieuré en 1101, mais n’en perdit par pour autant sa puissance et sa domination. Ambierle sous l’influence des moines fut ainsi à l’origine de l’épanouissement de la vigne dans tout le roannais.

Yann Palais, quelle est l’origine du Domaine des Palais et comment avez-vous été amené à faire renaitre ce vignoble d’origine bénédictine ?
Le Domaine des Palais situé au pied du village d’Ambierle est la propriété de ma famille depuis de nombreuses générations. Il s’étend sur 15 ha qui se déroulent jusqu’à la plaine. Enfant, ce lieu était mon terrain de jeu lorsque je rendais visite à ma grand-mère. En 2000 après des études de viticulture, je décide de redonner un caractère viticole à ce domaine et au village.

vue-ambierle

Pouvez-vous nous présenter votre gamme de vins en Cote Roannaise et quelle cuvée vous tient le plus à cœur ?
Je cultive actuellement 6 ha de vignes en agriculture biologique, mes vins sont issus de 5 cépages : gamay, syrah, viognier, roussanne et gewurtztraminer. La gamme se compose de 10 vins qui permettent des accords parfait de l’apéritif au dessert.
gamme-domaine-des-palaislogo_AB_vignette
Le vin qui me tient le plus à cœur est le Jardin des Moines du cépage viognier.
le-jardin-des-moines-viognier

Quelles activités oenotouristiques proposez-vous ? Recevez-vous les visiteurs toute l’année ?
Conscient du développement touristique de la région, je propose une offre d’oenotourisme pour les visiteurs avec une salle de réception (séminaires, mariages, fêtes de famille…). you-tube
Je propose sur rendez-vous des visites commentées de la vigne à la dégustation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAparc-salle-ambierle

Votre recette de prédilection sur quelle cuvée ?
Des noix de Saint-Jacques poêlées au safran à la crème avec une purée de potimarron et butternuts accompagné de la cuvée du Jardin des Moines issu du cépage viognier.

Je tiens à vous faire partager un poème écrit par mon grand-père en captivité en 1941 qui parle du lien fort entre le domaine et le village d’Ambierle.

Cher Ambierle :
 » Une robe de vigne recouvre ses coteaux
Et la forêt très digne lui fournit son manteau
Pour couronner sa tête deux clochers imposant
Profilent leurs silhouettes vers le soleil levant
C’est notre cher Ambierle que vite se reconnait
C’est l’une des plus belles perles des joyaux du roannais. »
Abel Palais
cote-roannaise

 

Publicités

Tagué:, , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :