Présas de cochon « Duroc » par Bruno Cappellari

Le chef de l‘Harmonie à Sérignan dans l’Hérault a concocté cette recette afin d’accompagner la cuvée En Terre étrangère 2014 du Domaine de Bon Augure.

Pour ceux qui l’ignorent (c’était mon cas !) le présa de porc ibérique correspond à la partie ovale centrale de l’échine.
porc-iberique

Ingrédients pour 4 personnes :

2 présas de cochon « Duroc » 450 gr
200 gr de courge butternut
30 gr de sucre muscovado, 2 citrons confits au sel
4 grosses pomme de terre
1 oignon, 1 carotte
Quelques parures de cochon
15 cl de vin blanc sec
Huile d’olive, beurre et thym
Lire la suite

Domaine des Palais, la renaissance d’un vignoble en Côte Roannaise

Yann et Sylvie Palais

L’Abbaye bénédictine d’Ambierle entra dans l’ordre clunisien en 938, puis fut réduite au statut de prieuré en 1101, mais n’en perdit par pour autant sa puissance et sa domination. Ambierle sous l’influence des moines fut ainsi à l’origine de l’épanouissement de la vigne dans tout le roannais.

Yann Palais, quelle est l’origine du Domaine des Palais et comment avez-vous été amené à faire renaitre ce vignoble d’origine bénédictine ?
Le Domaine des Palais situé au pied du village d’Ambierle est la propriété de ma famille depuis de nombreuses générations. Il s’étend sur 15 ha qui se déroulent jusqu’à la plaine. Enfant, ce lieu était mon terrain de jeu lorsque je rendais visite à ma grand-mère. Lire la suite

« Le vin, boisson sacrée ! »

« L’une des manifestations les plus fascinantes de la vie sur terre est la fermentation. Sa vigueur étonne, car les matières dont elle s’empare gonflent, s’échauffent, bouillonnent, éclatent, répandent de puissantes effluves. La cueillette des raisins sauvages dans le Caucase, puis la domestication de la plante qui les fournit, Vitis vinifera, remonte à la haute Antiquité. De la sélection et de la culture naissent des fruits plus gros et plus juteux, ainsi que l’idée de les presser pour en tirer une boisson qui s’est aussitôt mise à fermenter elle aussi, à chauffer spontanément, bouillonner, à dégager du gaz carbonique. Le vin était né.

Les peuples du Croissant fertile y prennent goût et éprouvent ses effets euphorisants, voire enivrants au-delà d’une certaine consommation. On conçoit aisément qu’une boisson vivante qui, de plus, procure à ses consommateurs de si grands effets soit au cœur de la naissance des religions, c’est-à-dire des croyances et rituels reliant les hommes à leurs dieux. Plus même, les religions grecque et romaine fusionnent le vin et un dieu majeur de leur Panthéon : Dionysos ou Bacchus. La véritable révolution qu’est la naissance du monothéisme juif se déroule dans des flots de vin et quelques épisodes majeurs d’ivresse sacrée. Puis, le christianisme franchit un nouveau pas avec l’Eucharistie, c’est-à-dire la fusion de Dieu et des hommes par la communion au corps et au sang du Christ sous les apparences du pain et du vin : Hoc est enim calix sanguinis meum.

beaujolais3-670x287

Parée de telles vertus, la boisson divine accompagne donc la diffusion mondiale de la nouvelle religion. Deux freins la limitent : l’islam qui se résout après quelques hésitations à le rejeter dans un fleuve de l’au-delà et le riz. La Route de la Soie se révèle en effet plutôt une impasse pour la viticulture, car plus on se rapproche du Pacifique, plus le riz s’affirme comme le don des dieux. Or il permet, comme toutes les céréales, d’élaborer une sorte de bière qui tient le rôle social et religieux du vin dans toute l’Asie sinisée. Dans les régions du monde les plus tardivement touchées par le christianisme, d’autres boissons fermentées ont permis le lien avec le divin, très proches du vin dans leur symbolique, leurs rituels de consommation, leurs effets merveilleux.

Tels sont le vin de palme de l’Afrique tropicale ou le pulque des anciens Mexicains. On sait aujourd’hui qu’en matière de vin les ferments naturels donnent les résultats les plus complexes et nuancés. Ainsi, le talent, la prudence et la sagesse des bons vignerons rejoignent l’émerveillement des croyants qui perpétuent les cultes de la Vie. »

EXTRAIT Conférence Mr Jean Robert PITTE, Salon des Vins d’Abbayes, 9 Avril 2016

24H AVEC UN VIGNERON D’ABBAYE ?

A l’occasion de la 10éme édition de ce Salon nous voulons vous décrire le quotidien d’un vigneron d’Abbaye : en 2016 être vigneron dans une abbaye est un engagement total pour la transmission d’un patrimoine VIVANT tout autant que pour la création de Grands Vins, un véritable sacerdoce monacal ?

MA JOURNEE TYPE

Le repos du Vigneron

Le repos du vigneron, corniche historiée de l’église Saint-Michel de Bordeaux, XVe siècle. Musée d’Aquitaine, Bordeaux

« Je me lève le matin vers 6h15.
Il fait encore nuit noire dehors à cette période de l’année. Nous sommes en hiver. Ce matin, la lune n’est pas complétement couchée. Son ombre glisse encore sur les murs hauts du Réfectoire des Convers. Tout est noir et argent. Silencieux et calme. Jusqu’à là tout va bien. Lire la suite

10eme Edition SALON des vins d’Abbayes – 9 & 10 Avril 2016

LE SALONS DES VINS D’ABBAYES 2016
L’Association des Vins d’Abbayes créée en 2008 vous invite à découvrir des vignobles datant de plus de 900 ans au sein de paysages uniques à l’occasion de la 10eme édition de notre salon…

Le voeu de cette Association est de promouvoir les vins d’Abbayes par la mise en valeur de leur patrimoine historique, culturel et oenologique. Celle-ci regroupe des propriétaires privés exploitant des vignobles principalement d’origine cistercienne et une Abbaye bénédictine « vivante » où une communauté de moines élaborent leur vin : l’Abbaye du Barroux…

L’ensemble sera présenté à PARIS le 9 & 10 Avril prochain

Horaires SALON : Samedi 9 avril : 11h00 – 20h00 / Dimanche 10 avril : 11h – 18h30
Paris Saint-Germain-des-Prés, 3 bis rue de l’Abbaye / Métro : Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
Dégustation, Vente au carton sur commande, livraison rapide

1 2

2015 en Bourgogne, un grand millésime bien mérité selon Dominique Gruhier

Dominique_Gruhier
Dominique Gruhier
propriétaire du Domaine de l’Abbaye du Petit Quincy à Epineuil en Bourgogne nous vante les louanges du millésime 2015 : « des vins profonds, ronds, soyeux…un millésime exceptionnel ! »

Une année dans les vignes du Domaine de l’Abbaye du Petit Quincy
Le débourrement (départ en végétation) a été précoce, exposant la vigne aux gelées de printemps, et une nuit d’avril le gel s’est invité, mais finalement sans dégât à 1 degré près ! Lire la suite

Les Vins d’Abbayes vous souhaitent une excellente année 2016 !

voeux-2016-producteurs-vins-abbayes

Rendez-vous 9&10 avril pour célébrer les 10 ans du Salon des Vins d’Abbayes à Paris – Saint-Germain-des-Prés

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 524 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :